S’interdire c’est grossir à coup sûr !

Je me souviens des propos de ma diététiciennes: « Êtes-vous capable de vous priver de tel ingrédient à vie ? ». Suis-je capable de me priver d’un bon paquet de frites, de toutes ces bonnes pâtisseries, des chips et autres amuse-gueule ? Honnêtement, non. La question à de quoi désarçonner. Pourquoi elle me parle de toute une vie alors qu’on est ici pour parler de régime. Qui dit régime, dit courte échéance. Et pourtant, partir sur un tel raisonnement c’est mettre toutes les chances de son côté pour récidiver et reprendre encore plus de poids !

Ce qu’il compte avant tout c’est avoir des bases solides. La motivation est une bonne base mais ça reste très variable en fonction de votre état d’esprit. Il faut trouver des ressources plus profondes. La raison me semble être un excellent terrain d’exercice. Par exemple, est-ce raisonnable de manger toute la tablette de chocolat plutôt qu’un ou deux morceaux ? Que penser de mon attitude irrespectueuse de mon corps quand je mange à m’exploser la panse ou tout simplement pour finir l’assiette ? Un travail psychologique est inévitable pour faire changer ses habitudes au long terme.

Mangez ce dont vous aimez ! Ne fonctionnez pas sur un principe binaire du tout ou rien mais apprenez la modération. Acceptez d’en manger un peu pour le plaisir mais sans finir le paquet. C’est un travail difficile au début mais qui vous forge un caractère. Et si vous flanchez lors d’un anniversaire, un repas entre amis, ce n’est pas bien grave. Arrêtez de vous focaliser sur la balance mais félicitez-vous dès que vous mangez de manière modérée et raisonnée. La pression du « régime » devrait redescendre fortement enfin libéré de tous ces interdits.

Publicités