Risotto

La préparation de ce riz nécessite d’être toujours présent devant son fourneau pour mélanger régulièrement. Au fur et à mesure de sa cuisson, le riz libère de l’amidon qui donne cet aspect un peu gluant. En mélangeant, le riz évite de coller au fond de la casserole et sur les parois. On lui garantit une meilleure absorption du liquide et une bonne oxygénation. Au final, le risotto est onctueux et tendre mais ferme sous la dent.

Le riz pilaff se mouille qu’une seule fois alors que la particularité du risotto c’est de le mouiller progressivement. Le riz arborio est un riz strié qui permet de bien gonfler.

Riz Arborio

Dans cette préparation, j’ai ajouté un poivron mais vous pouvez incorporer d’autres ingrédients: pois, feuille de chou, épinards émincés, brocolis, courgettes, champignons… Ces légumes se pré-cuisent pour les attendrir. Ils sont ajoutés 5 minutes avant la fin de cuisson du riz. Classiquement, on garnit le risotto de fines tranches de parmesan.

Ingrédients

  • 1,25 l de bouillon de légumes
  • 375 g de riz Arborio
  • 2 échalotes
  • vin blanc
  • 1 poivron jaune (facultatif)
  • 20 g de mascarpone (facultatif)
  • parmesan en bloc (facultatif)

Préparation

  1. Dans une sauteuse, confire les échalotes dans du beurre à feu moyen. Elles ne doivent pas blondir.
  2. Monder le poivron, couper en brunoise et l’ajouter aux échalotes.
  3. Ajouter le riz pour le nacrer pendant une minute.
  4. Mouiller une première fois avec un petit verre de vin blanc jusqu’à absorption quasi complète. Le riz doit être mouillé mais ne doit pas baigner dans le liquide.
  5. Mouiller avec deux louches du bouillon et mélanger.
  6. Répéter l’étape précédente avec deux louches de bouillon.
  7. La cuisson prend 20 à 25 minutes.
  8. Ajouter le mascarpone, vérifier l’assaisonnement.
  9. Servir avec des copeaux de parmesan par dessus.